Qu’est-ce que le droit pénal ?

Étant donné que la criminalité est indissociable à toute société, il est nécessaire d’appliquer le droit pénal. La plupart des gens ont sans doute déjà entendu ce terme, mais ne comprennent pas réellement son mécanisme. Pour réduire les comportements criminels, il faut recourir au droit pénal. Cet article dévoile le mode et fonctionnement du droit pénal.

 

Qu’est-ce que le droit pénal ?

Par définition, le droit pénal est l’une des sections du droit qui fixe les règlements pour tous comportements opposés à l’ordre social ou infractions. Dans une société, il y a toujours des individus qui violent la loi. Pour ces types de personnes, le droit pénal décide les peines à leur infliger afin d’éradiquer les comportements dangereux au sein de la société. D’une façon générale, le droit pénal relève du rapport entre la société et la personne. Cette branche diffère du droit civil. Il détermine les normes de procédure pénale concernant une personne suspectée d’avoir commis une infraction tout en respectant les étapes de l’enquête, de la poursuite et du jugement.

 

Les types de comportements sanctionnés par le droit pénal

Avant de décider les peines d’une personne incriminée, il est primordial de connaitre la nature de son infraction. Il existe plusieurs types de mauvais actes sanctionnés en droit pénal. Tout d’abord, le vol est une infraction punie par la loi et qui nécessite l’application du droit pénal. Il s’agit de l’action de dérober ce qui appartient à autrui. Ensuite, le harcèlement que ce soit sexuel, moral, scolaire ou téléphonique est considéré comme une infraction s’il a un caractère répétitif. Il s’agit des comportements, actions, expressions écrites ou verbaux répétés donnant naissance à des dommages psychologiques ou physiques à autrui. En outre, le Code pénal réprime l’escroquerie et l’abus de confiance. L’escroquerie consiste à tromper une personne pour acquérir quelque chose de sa part soit par l’utilisation de faux noms, de fausse identité, ou de faux document. Quant à l’abus de confiance, il s’agit d’un délit consistant à abuser la confiance des autres. Et enfin, l’homicide ou l’acte de donner la mort à une personne, quelles que soient les méthodes est l’infraction la plus grave sanctionnée lourdement par le droit pénal.