Quels sont vos droits lors d’un dépannage plombier en urgence ?

L’intervention en urgence d’un plombier est indispensable dans plusieurs situations, en l’occurrence un robinet défectueux, des canalisations bouchées, etc. Pour ne tomber sur des professionnels peu scrupuleux, capables de vous arnaquer, il est plus judicieux que vous découvriez vos droits pendant un dépannage plombier en urgence.

Devis et mentions obligatoires

Concernant les prestations à domicile, une législation de 1990 régit les dépannages plombier en urgence. Elle vous permet d’être garanti sur vos droits, notamment le droit d’être informé des modalités du dépannage. Avant qu’un plombier intervienne en urgence, il doit établir un ordre de réparation qui vous informe :

  • le coût unitaire de la main-d’œuvre en TTC,
  • le prix des prestations forfaitaires TTC,
  • les frais de déplacement,
  • le montant du devis,
  • la condition de rémunération.

Si le montant estimatif du dépannage dépasse les 150 euros, vous devez exiger un devis. Des mentions supplémentaires qui ne sont pas indiquées dans l’ordre de réparation doivent figurer dans ce devis.

Ces mentions sont : le nom et l’adresse de l’entreprise de plomberie, le nom et l’adresse de votre domicile, la date de rédaction, les détails des opérations avec quantité et prix unitaire et la durée de validité de l’offre. Vous devez imprimer le devis en deux exemplaires : un pour vous et un autre pour le plombier. Ce devis est valable à partir du moment de sa rédaction, n’oubliez pas de le signer et de le dater précédent de la mention « Bon pour accord avant travaux ».

Les devoirs du plombier

Un plombier, à l’exception d’une urgence manifeste, ne peut intervenir au dépannage qu’après un accord écrit de votre part. En plomberie, l’urgence manifeste signifie tous dégâts qui peuvent provenir de l’inondation comme le court-circuit ou de graves dommages des matériels. À part ces situations exceptionnelles, le plombier doit vous fournir un devis détaillé. Il n’a pas également le droit de vous empêcher d’acheter le matériel indispensable à la réparation.

Le dépannage en urgence du plombier prend fin lorsque le problème est résolu. Tout acte proposé à partir de ce moment concerne le code de la consommation en matière de démarchage et de vente à domicile. Si vous constatez des irrégularités de la part du plombier au moment du dépannage en urgence, vous pouvez les signaler à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Il est recommandé cependant de bien préciser les anomalies en question.

Carnet d’adresses : indispensable en cas d’urgence

Lorsque vous vous trouvez dans une situation d’urgence, votre premier réflexe est d’appeler le premier artisan qui se trouve dans le prospectus déposé dans votre boîte aux lettres. Toutefois, cette habitude peut vous coûter cher. Une situation d’urgence est très rare. En d’autres termes, si vous patientez quelques heures et que vous prenez le temps d’analyser la situation, cela vous permet d’économiser de l’argent. S’il y a une fuite d’eau chez vous au milieu de la nuit, il vous suffit de couper l’eau et d’attendre le lendemain. Les prix d’interventions sont abordables la journée que la nuit.

Si vous êtes confronté à une situation d’urgence en plomberie, demandez au plombier les réparations nécessaires. En revanche, pour les dépannages importants, il est indispensable de demander plusieurs devis pour faire jouer la concurrence. Avoir une liste des plombiers est souvent difficile. Néanmoins, vous pouvez anticiper ce problème en prenant le temps de constituer un carnet d’adresses au préalable. Pour ce faire, allez à la rencontre des artisans de connaissance ou de ceux qui habitent autour de chez vous. Ainsi, même si votre cas est urgent, vous aurez au moins l’occasion de faire appel à un plombier professionnel.