Faut-il assurer votre trottinette ou vélo électrique ?

Depuis quelques années, les utilisateurs de la route sont en quête d’une solution qui leur permet de se déplacer facilement tout en participant à la protection de l’environnement. C’est d’ailleurs pour cette raison que nombreux ont adopté les moyens de locomotion comme le vélo électrique ou la trottinette électrique. Vous aussi vous avez d’ailleurs pensé à utiliser un de ces engins. Mais une question vous taraude. En effet, vous vous demandez s’il est nécessaire de faire assurer un vélo ou une trottinette électrique. La réponse dans notre article.

L’obligation d’assurer une trottinette ou un vélo électrique

Les vélos et les trottinettes électriques sont très en vogue en ce moment. En effet, ces engins permettent aux personnes d’aller d’un endroit à un autre plus facilement et plus rapidement par rapport à une voiture. Mais comme ces appareils font partie des Nouveaux Véhicules électriques individuels et des engins de déplacements personnels motorisés puisqu’ils fonctionnent grâce à un moteur. Il est obligatoire de souscrire à une assurance pour pouvoir les conduire tranquillement. Dans ce cas, l’assurance responsabilité civile est indispensable. C’est en effet cette assurance qui vous permettra de disposer d’une bonne couverture pour les dommages corporels et matériels que vous pouvez engendrer quand vous conduisez votre vélo ou votre vélo électrique. Effectivement, cette assurance vous permet d’indemniser les victimes de votre accident. Toutefois, cette assurance ne vous indemnisera pas si votre vélo ou votre trottinette électrique a été abîmé par l’accident que vous avez entraîné. De même, elle ne couvrira pas vos blessures. Pour être protégé efficacement contre :

  • Le vol de votre engin.
  • Les casses.
  • Les blessures lors d’un accident.
  • Les recours en justice,

Il est recommandé de souscrire à une assurance trottinette électrique complémentaire ou à une assurance vélo électrique supplémentaire. De nombreuses offres sont d’ailleurs disponibles, tout dépend de vos besoins et de vos attentes.

Les démarches pour souscrire à une assurance trottinette ou vélo électrique

Pour souscrire à une assurance responsabilité civile pour une trottinette ou un vélo électrique, vous devez acheter un engin homologué CE. En effet, les appareils qui ne sont pas aux normes ne pourront pas circuler sur le territoire français. De ce fait, les compagnies d’assurance ne vont pas assurer votre vélo ou votre trottinette électrique. Il est d’ailleurs important de réaliser une recherche, car nombreuses sont les compagnies d’assurance qui n’acceptent pas d’assurer ces engins. Sachez que pour la trottinette électrique, la souscription à une assurance responsabilité vous permet d’enregistrer votre engin auprès d’une compagnie d’assurance. De ce fait, cela n’implique pas la création d’une plaque d’immatriculation et d’une carte grise pour l’appareil.

Le cas d’une trottinette et du vélo électrique de 500 w et de 25 km/h

Dans le commerce vous pouvez trouver un vélo ou une trottinette électrique de 500 w et de 25 km/h. Si vous faites l’achat d’engin de ce type, sachez que vous êtes déjà assuré par votre assurance responsabilité civile privée. En effet, le vélo ou la trottinette électrique est considéré comme étant un modèle classique. Il ne vous est donc pas nécessaire de souscrire à une assurance responsabilité civile spécifique pour cet appareil. Tandis que si vous décidez de faire l’achat d’un vélo ou d’une trottinette électrique de plus de 500 w et de 25 km/h vous êtes dans l’obligation de souscrire à une assurance responsabilité civile pour votre vélo ou votre trottinette électrique. Dans cette situation, le vélo électrique est considéré comme étant un cyclomoteur. De ce fait, il requiert une assurance responsabilité civile comme pour celle des motos. De plus, vous devez disposer d’une plaque de contrôle et d’une vignette valide.